Je suis en plein dans la découverte de mon nouvel estomac, je dois apprendre à l'apprivoiser. Parce que lui ne le fera pas pour moi !!

D'une contenance d'environ 0.5 litre à vide et pouvant allant jusqu'à 4 litre quand il est rempli, je suis passer à une contenance de 100 ml à 150 ml.

Pour mieux visualisé tout ça vous pouvez comparer la pastèque (estomac de départ) à une banane (estomac après l'opération) en terme de taille.

Aujourd'hui je suis à J+8 et j'éprouve de la frustration lors de certain repas, frustration car le plat me fait vraiment envie mais il est trop riche en gras, pas assez équilibré. De la frustration face aux petites quantités que je peux avaler, j'ai essayer 2 fois de manger plus par frustration justement mais il est certain que je ne recommencerais pas cette aventure. Je me contente de ce que je peux avaler et maintenant je sais reconnaître quand ça sera la fourchette de trop !!

J'éprouve aussi du dégoût pour certains aliments ou certaines odeurs. Un peu comme quand j'étais enceinte.

Pour le moment si j'écoute uniquement mon estomac je ne mangerais pas, je ne ressent pas la faim, bien que le matin j'ai l'impression que mon estomac est tout chiffonné comme quand on a très faim, mais cette sensation ne dure que quelques secondes. 

J'ai décidé de ne pas suivre à la lettre mon protocole, je mixe mes aliments, je les pèsent aussi. Et je fais une petite collation à 16h et de temps à autre le soir. Mais le soir je vais privilégier une boisson chaude. 

Une assiette avec 50g de féculent, 50g de protéine (viande, poisson) et 150g de légumes me fais 2 à 3 repas.

Je supporte assez mal les boissons trop sucrées qui me font tournées la tête.

Quelque chose qui passe tout seul c'est les cracottes, le maquereaux mixé avec du kiri, c'est délicieux et avec 1 cracotte ça me fait mon repas. 

J'ai découvert les milk-shake pour 16h la moitié d'une verre et je suis reput.

Le chocolat ne m'attire plus du tout, tout comme les gâteaux apéros. 

A part ces petites frustrations je vis plutôt bien ma sleeve, je ne dirais pas que c'est comme ça tous les jours, car au début j'ai eu assez mal je ne comprenais pas les douleurs. Ce mélanger de maux entre les gaz de la coelioscopie et les douleurs de mon estomac pas facile de si retrouver. Mais maintenant que les gaz sont parties j'apprivoise beaucoup plus facilement toutes ces nouvelles sensations. Cette sensation d'avoir fait un festin avec seulement 3 fourchettes.

Tout ce paie beaucoup sur ma balance. 

Je n'arrive pas vraiment à réaliser, mais mes 2 balances disent la même chose, les kilos sont bien partis.

Mon mètre de couture m'aide beaucoup à ouvrir les yeux sur ce corps qui change, sur ces kilos qui ne sont plus sur moi. 

Premier bilan mensuration/poids :

Taille : -9cm

Hanche : -6cm

Cuisses : -5 et -4 cm

Mollet : -4.5 et -4.5 cm 

Poids -6.9 kg

En cette première semaine, je n'en reviens pas de tout ce changement !!!

Bien sûr je ne le vois pas encore, enfin pas autant que j'ai perdu. 

Ma pire ennemie est la fatigue, je ne peux rien contre elle. Et elle arrive sans crier garde ! Des jours je vais avoir la patate et le lendemain je vais passer ma journée dans le canapé. 

Je supporte très très mal le bruit. Je suis bien plus vite agacé par le petit bazar des enfants, qui pourtant n'ont jamais étaient aussi sages. 

Tout le monde met la main à la pâte, ils se chamaillent même pour être celui ou celle qui va m'aider !

De maman active je suis passée a mollassonne du canapé et c'est très dur pour moi de faire avec. Alors ou les jours je suis en forme j'en profite pour rattraper les jours où je ne peux pas faire grand chose.

Niveau des cicatrices 2 sur 6 sont déjà très belles et guéries je n'ai plus de pansement dessus.

J'ai eu une première semaine assez difficile avec beaucoup de regret, des douleurs difficilement gérable j'ai encore beaucoup de doute, d'apprehension face à ma nouvelle vie qui m'attend. 

Je suis dans le renouveau, ma renaissance et enfin là !! 

Mon nouveau moi, ma nouvelle vie ...