Quand mon premier enfant est né en 2006 je travaillais, j'étais couturière et je fabriquer des costumes pour des films et des pièces de théâtre.

Mon contrat n'a pas était renouveler et j'ai suivis une mobilisation sur projet pour savoir vers quoi me tourner, ce qui n'a abouti à rien, sûrement par manque de motivation !!!  

Pendant tout ce temps c'est ma petite soeur qui garder mon fils les jours où j'étais au travail. 

Ça n'a pas était évident de partir, même quelques heures, de ne pas être avec lui, de profiter de ses progrès, de ne pas pouvoir m'occuper de lui quand il était malade, j'ai loupé beaucoup de chose en étant au boulot.

9 mois sa naissance, je suis tombée enceinte de ma fille, là aussi je travaillais mais je n'ai pas pu aller au bout de mon contrat d'intérim car j'ai du subir une amniosynthèse et il me fallait quelques jours de repos à la suite de ça. Chose que le patron a refuser de me donner et a casser mon contrat. 

Je me suis retrouvé au chômage jusqu'à mon congé maternité. J'ai eu ma fille, qui était en pleine santé, et pendant mon congé maternité une question c'est posée à moi "qu'est ce que je fais maintenant ???" 

De toute évidence il était clair pour moi que la seule chose que je voulais maintenant c'était m'occuper de mes bébés à temps plein. Marre de louper ces moments si précieux pour moi. Il n'y avait rien d'autre qui me faisait autant vibrer.

J'a pris mon congé parental en août 2008, en 2010 et 2012 j'ai eu deux autres enfants. Ce qui a poussait mon CP jusqu'à juin 2015. 

Avant la fin de ce CP j'ai entrepris certaines démarches professionnelles avec l'INSUP pour pouvoir travailler une fois mon congé terminé, mais tout n'a pas était comme je l'entendais. J'ai eu la date de mon opération entre temps, et il n'était pas possible de trouver un boulot que j'allais devoir arrêter peu de temps après pour arrêt maladie. 

Depuis juillet 2015 je suis au RSA et c'est une situation que je redouter tellement. Je reviendrais dessus mais plus tard, je n'arrive pas à géré ça pour le moment. 

Avec mon opération j'ai du mettre entre parenthèse ma vie professionnelle que de toute façon je n'ai pas

Je me suis rétabli, il m'a fallut 4 mois pour aller mieux, ne plus ressentir autant la fatigue, 4 mois de plus à ne pas penser au boulot (ça c'est en théorie car dans la vrai vie j'y pense tous les jours). 

 

J'ai, au mois de décembre un nouveau rdv avec la nana de l'INSUP. Il vaudra que je lui explique mon nouveau projet, mon état d'esprit aussi.

Mes envies professionnelles ont changées, je n'ai pas plus confiance en moi, mais aujourd'hui je me vois complètement aller au bout de ce projet, je sais que ça ne sera pas facile tous les jours mais j'ai besoin et envie d'y croire. 

 

Affaire à suivre ...