Au début de ma grossesse j'ai évoqué dans les grandes lignes mon projet naissance avec ma sage femme. Alors elle m'a conseillée différentes maternités qui proposent des salles de naissance nature, avec un suivi adapter aux envies des futures mamans pour un accouchement non médicalisé dans la mesure du possible, mais qui offre quand même des garanties de secours en cas de "problèmes", par exemple si la future maman ne supporte pas la douleur elle peut faire la demande d'une péridurale et passer dans une salle de naissance classique, ou si l'accouchement ne se déroule pas correctement et qu'il faut d'urgence une césarienne. Tout est là pour que tout ce passe pour le mieux pour la maman et pour le bébé. 

Mon choix c'est porter sans trop hésiter sur le centre hospitalier de Saint Palais, qui appartient à Bayonne, j'avais choisi celui-ci avant même de savoir que lorsque nous auront déménagé nous en seront qu'à 15 min de route.

J'ai un projet naissance bien précis en tête, un projet clair depuis le tout début de ma grossesse. Je veux accoucher le plus naturellement possible, c'est à dire que je veux choisir ma position, je ne veux pas de péridural, je veux accoucher comme mon coeur me le dit, comme mon corps le ressent. Je ne veux pas qu'on me dise quoi faire, mais plutôt qu'on m'accompagne dans cet accouchement. Je veux pouvoir me détendre dans une baignoire, je veux pouvoir aider mon bébé à descendre avec un ballon. 

Oui mais voilà comme depuis le début rien ne va vraiment comme je le souhaite, cette naissance ne se déroulera sans doute pas comme je l'ai rêvé !! Lors de ma seconde grossesse j'ai une hernie ombilicale qui a fait son apparition ! On m'avait dit pendant ma grossesse qu'il n'y avait rien d'urgent, rien de grave non plus et que ça pouvait attendre. Et en effet ça a attendu, 8 ans ... 8 années sans aucuns soucis particuliers, sans aucunes douleurs, elle s'est faite oublier gentillement jusqu'à maintenant.

J'avais repris la marche avant les vacances, 1 heure par jour, il suffit que je porte trop, que je fasse du ménage (aspi et sol suffisent), les courses ... pour que le soir je me tienne le ventre à cause de violentes douleurs, je suis plié en deux et bien souvent les larmes aux yeux. J'en ai parler avec ma sage-femme, qui m'a fait les gros yeux pour que j'aille voir mon chirurgien !! Chose que j'ai fais, j'ai eu rendez-vous avec le chirurgien qui m'avait opéré de la sleeve. Sans appel il faut que je me fasse opérer au plus vite, 3 semaines après ce rendez-vous, le 3 janvier. Au risque de faire une nécrose ! Par précaution pour mon bébé, le chirurgien ne veut pas d'anhestésie générale, alors je vais devoir supporter cette opération juste en anesthésie locale ... Ça me rend joie !!!

Les papiers sont fait et j'en informe ma sage-femme, qui me conseil vivement de prendre un autre rendez-vous avant l'opération à la maternité où je souhaite accoucher. Par chance j'arrive à en avoir un rendez-vous 1 semaine avant l'opération. L'obstéticien que je rencontre ne me fait pas une très bonne impression les premières minutes mais assez vite il me met en confiance, je lui parle de cette hernie, de l'opération qui approche et que je veux avoir son avis. Alors il m'osculte, regarde mon nombril et me conseil lui aussi de me faire opérer, dans l'immédiat car avec ma grossesse un peu avancée il ne faut pas perdre de temps, car quand mon utérus sera au dessus du nombril il ne sera pas possible de pratiquer une opération. 

C'est aussi là qu'on vient à parler de l'accouchement, et c'est là que mon projet tombe à l'eau, car pour l'obtréticien il est hors de question que j'accouche sans péridurale, il est hors de question que j'accouche en poussant mon bébé. Je vais devoir attendre que Ptite-Etoile sorte seule, j'aurais uniquement le droit à maxi 2 poussées. Le gynéco m'a expliqué qu'il faudrait que j'attende que la tête de bébé soit arrivée à la vulve avant de pousser, et encore, lui veut, dans l'idéal sortir bébé avec une ventouse pour m'évité le moindre effort. 

Mais qui rêve d'un accouchement sans poussées ???

Pas moi en tout cas, et ce projet naissance est si loin de l'idée de l'accouchement que je souhaiterais avoir dans quelques semaines. 

L'année touche à sa fin, dans 4 jours je rentre à l'hôpital, il va falloir que je pense à préparer ma petite valise. 

A très vite :)