La rentrée des classes à eu lieu dans la joie et la bonne humeur chez nous. 

Moins d'une semaine après celle-ci, voici que Chouquette est tombée malade, rien de grave c'était juste un rhume.

Un rhume qui, tout les 2 jours a était transmis. Moi puis P'tite-Étoile puis Poupouille puis L'Homme et Ptit-Geek, seul Ptit-Poulet n'a pas était malade !

Un rhume c'est rien et on ne peut pas y faire grand chose à par attendre que ça passe. Pourtant ça a complètement détraqué mon bébé. A 4 mois ma fille ne fait plus ses nuits, elle qui faisait des nuits de 21h30 à 7h à 1,5 mois. Elle qui dormait dans son lit, ne veut plus dormir QUE contre moi.

Le rhume a fait que les tétées ont augmentées en nombre et diminuées en temps. Nos nuits sont devenues anarchiques à tel point que je ne puisse plus dormir plus de 4h max par nuit ! 

Cela fait 15 longs jours que je vis mon enfant collé à moi jour et nuit, impossible de la poser sans qu'elle n'ouvre les yeux et pleure, pleure jusqu'à ce que je la reprenne au creux de mes bras. 

J'ai tenue jusqu'au rendez-vous pédiatre de ses 4 mois, hier le 20.09.17. J'ai expliquer au médecin ce qui ce passe en ce moment pour toute les deux. La fatigue prend le dessus sur moi, sur ma vie de famille. 

Elle m'a expliquée qu'avec le rhume P'tite-Étoile se servait de la tétée comme doudou, que la nuit elle ne fait que des micros cycles et demande le sein uniquement pour se rendormir, car oui honnêtement elle ne tète pas pour se nourrir la nuit elle tète pour dormir. Il n'y a pas de déglutition ! Et malgré que le rhume ne soit plus là, c'est resté comme ça. Je suis son doudou

Dormir que quelques heures 1 ou 2 nuits ça va mais quand ça fait plus de 2 semaines ça devient très dur au quotidien de garder la tête froide en toute circonstance. Quand vient le soir, l'heure du coucher l'appréhention m'envahie, la peur d'une nouvelle nuit compliquée est là.

Je suis fatigué, certain jour je dors debout. Je fais beaucoup tétée ma fille de peur de ne plus produire assez de lait, mais je ne peut pas faire autre chose quand elle est au sein ! C'est contradictoire car je peste d'être tout le temps avec elle ...

Je n'arrive plus à avoir assez de recul envers mes autres enfants, le moindre bruit, la moindre bagarre je râle, je gueule, je puni.

(Alors j'ai craqué, j'ai acheté 2 tétines. En faisant attention à la forme de celle-ci, je voulais qu'elle est la forme de mon bout de sein. Bien que ces tétines soient dans mon cadis je ne voulais pas pour autant les lui donner. N'étant pas à 5€ pas grave si elle ne servent pas)

Et je suis allé au rendez vous pédiatre ... Elle m'a vivement conseillé de trouver un objet de transition pour aider ma fille à s'endormir autrement qu'aux seins. Qu'il fallait que je dorme, quand elle elle dort, ayant 4 autres enfants et une grande maison je ne peut pas me permettre de dormir la journée. Il faut que je dorme la nuit c'est tout. Elle m'a aussi dit qu'il serait bon que mon bébé dorme dans sa chambre ... Mais ça c'est pas encore possible, pour moi ni pour papa !!

Et puis elle y dort déjà pour ses siestes.

Hier soir, sorti très tard de chez le médecin (19h pour un RDV à 16H40) j'étais sur les rotules. Une fois tout le monde couché, Ptite-Étoile et moi nous nous posions dans le lit pour je l'ésperais une dernière tétée ! 

Une fois endormi je la pose délicatement dans son lit, mais moins d'une minute en suivant elle avait les yeux grands ouverts et commençait à pleurer, je la prend pour une seconde dernière tétée et une fois bien endormi je la pose encore plus délicatement dans son lit. 

L'homme lui dormait déjà, il avait travaillé la nuit d'avant et n'avait pas encore fermer l'oeil de la journée.

J'ai juste eu le temps de me glisser au chaud sous la couette que Mademoiselle pleurait de nouveau. 

Je suis descendu au salon pour ne pas empêcher Chéri de dormir.

Une nouvelle tétée, un nouvel endormissement, une nouvelle pose délicate dans son pouf, de nouveaux pleurs ...

Le même schéma se dessiner pour une énième nuit chaotique !!

J'ai pris à contre coeur cette décision qui va a l'encontre de mes convictions, à l'encontre de mes envies. Mais je suis trop fatigué pour continuer comme ça (sans doute une excuse toute trouvée, toute facile à donner), pour faire vivre la misère au reste de ma famille. 

Je lui ai donné une tétine ... Elle s'est endormi en 2 min avec, elle n'a eu aucun mal à la garder en bouche. 

De 22h15 jusqu'a 2h30 elle a dormi d'un sommeil du juste. 

Une vrai tétée, et je la repose mais elle pleure presque aussitôt alors je lui propose sa tétine et elle s'endors dans la minute.

J'ai pleuré longtemps après ça, la boule au ventre, la gorge serrée. Et si cette tétine de nuit me faisait perdre ce lien que nous avons toute les deux, si la tétine nous éloigner jusqu'à l'arrêt de l'allaitement voulu par ma fille ces prochains jours, prochains mois !!

Je regrette d'avoir fait ça, mais je suis mieux d'avoir pu dormir cette nuit. 

Tout se mélange dans ma tête, dans mon coeur. Je veux et je ne veux pas ...

Je culpabilise de ne pas être plus forte.

Comment faire pour être en harmonie avec tout ça ??!!